1/06/2018

Ambassa (les lions en érythréen)

Qu'ils étaient beaux ces rires, dignes et légers, à voler tout au bord des larmes. Ces enfants sont des seigneurs qui ont traversé la vallée de la mort et ils s'amusent dans mon salon à apprendre des pas de danse à mes mômes. Celui là en arrivant a dormi quatre mois tout habillé, prêt à courir chaque instant. Celui là a bu sa pisse dans le désert. Le reste c'est trop horrible pour être raconté maintenant. Au lieu de demander leurs papiers nous devrions nous incliner avec respect et leur dire Merci ! Ambassa ! ( Et apprennez moi à danser...)

2 commentaires:

Anne Le Maître a dit…

Et cet autre (dans mon salon à moi) la veille de Noël, m'a dit en levant son verre d'ice tea : on peut trinquer, l'an dernier à Noël, j'étais dans les prisons libyennes.
Il a seize ans.
Son rire est magnifique.

Tomtom Latomate a dit…

"Aucun homme n'est illégal."